Halte aux excuses !!

Halte aux excuses !!

Bonjour à tous

J’ai oublié de vous parler de quelque chose de fondamentale qu’il faut que vous intégriez avant que vous vous lanciez dans votre libération personnelle. Il s’agit d’un autre ennemi redoutable que vous rencontrerez sur votre chemin : Les excuses. Eh oui ! Une fois encore c’est un ennemi que l’on se créer soi-même. Pourquoi est ce si redoutable me direz-vous ? Tout simplement car il s’agit d’une voie de facilité lors que les choses deviennent difficiles, que votre motivation s’ébrèches face aux obstacles que vous rencontrez dans votre vie de tous les jours.

Il ne s’agit là que d’une facilité apparente car bien au contraire car dans la grande majorité des cas cela ne fait que repousser le problème au lieu de le résoudre. Pire encore si au lieu de le repousser, vous choisissez de l’occulter. Ignorez un problème auquel vous devez faire face est une démarche dangereuse. Au mieux il se rappel à votre bon souvenir quelques jours voire quelques semaines, mais généralement il risque de vous explosez à la figure et cela d’autant plus que la durée de cette occultation est longue. De cette manière, un problème tout à fait anodin si résolu rapidement peut faire des ravages quelques mois ou quelques années plus tard. Réfléchissez, vous avez probablement déjà pu observer cela autour de vous : secret de famille, polémiques, problèmes administratifs, … Une seule leçon à en tirer : il est préférable d’attaquer le problème à la source dès qu’il se présente que de le laisser mijoter et d’en avoir un bien plus colossal à affronter plus tard.

Ce dont je vous parle là est valable pour la vie de tous les jours. Cependant, il est crucial sur le chemin de la libération perso, d’affronter les problèmes que vous rencontrez dès qu’il se présente qu’il soit d’ordre émotionnel, financier, social, … Le chemin de la libération perso est semé d’embuches, d’obstacles à surmonter. Il vous semblera parfois insurmontable, impossible à réaliser… toutefois vous serez tellement fier de vous quand vous serez passé outre qu’il ne vous semblera plus si dur que ça. Vous aurez raison d’être fier lorsque que vous passez un cap et je vous encourage même à vous autoféliciter pour cela.

Toutefois vous ne pourrez pas résoudre tous les problèmes immédiatement. Certains prendront du temps à se démêler. Quand je vous parle d’affronter vos problèmes, je parle surtout de poser le problème à plat, de l’analyser et de voir ce que vous pouvez ou non résoudre maintenant. Si vous pouvez faire les choses maintenant alors n’attendes pas. Dans le cas où sa résolution nécessite plus de temps ou d’étapes, je vous conseil de mettre par écrit les étapes qui vous semble nécessaire avec le temps que vous pensez nécessaire pour le résoudre. ATTENTION ! Il s’agira là d’être honnête envers vous-même. Le but est de vous aider à voir le problème dans son ensemble et comment vous pouvez avancer dans sa résolution. Savoir ce que vous pouvez faire à ce moment, ce que vous pouvez entreprendre pour faciliter votre progression. Il serait contreproductif que cela vous serve d’excuse pour ne pas faire les choses et les remettre à plus tard.  Le plus grand risque de se donner des excuses est d’alimenter le fonctionnement du 3è grand ennemi de votre parcours : La procrastination.

La procrastination désigne une tendance à ajourner, à remettre systématiquement au lendemain (définition Larousse). Le procrastinateur évite d’accomplir une tâche qui doit être accomplie dans un délai déterminé, de mettre un retard habituel ou intentionnel au début ou à la fin d’une tâche tout en sachant que cela pourrait avoir des conséquences négatives. Il est nécessaire de noter que le procrastinateur ne tire aucune satisfaction de cette tendance bien au contraire. Je vous en reparlerais dans un prochain article.

On possède tous un procrastinateur intérieur qui n’attend qu’une chose c’est qu’on lui laisse la possibilité d’agir. Ce qui est paradoxal du fait que par nature le procrastinateur évite d’agir quand il serait nécessaire de le faire. Là où je veux en venir, c’est que si vous laissez la place à des excuses pour ne pas agir, vous ne pourrez malheureusement pas avancer vers vos objectifs et donc entre autres vers votre libération perso.

Alors faites-vous cet engagement de ne pas vous servir d’excuses afin de pas agir face à l’adversité. Et si par malheur vous échouez ? Et bien pas de panique, pardonnez vous et réitérez votre engagement autant de fois que nécessaire. Je précise toutefois que cet engagement doit être sincère et être fait avec conviction pour qu’il soit efficace. Et vous verrez qu’à force ça deviendra naturel d’agir pour vous et votre libération personnelle 😉.

A très vite

 

Sylvain PLAETEVOET

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire